Musée National Eugène Delacroix
Accueil > Les collections > Autographes > Lettre d’Eugène Delacroix à Théophile Gautier

Lettre d’Eugène Delacroix à Théophile Gautier

Eugène Delacroix (1798-1863)

01. © RMN / G. Blot

Eugène Delacroix
(1798-1863)

Lettre autographe signée, datée du 4 août 1861
1 p. in-8°
H. 0, 275 x 0,l20 m
Achat, 1990
MD 1990-3

Delacroix, ayant achevé en juillet 1861 la décoration de la chapelle des Saints-Anges à l’église Saint-Sulpice, lance des invitations aux personnalités et aux amis susceptibles, comme Théophile Gautier (1811-1872), écrivain et journaliste, d’émettre leur avis sur son travail.
" Mille, mille grâces de votre poétique et si bienveillant article, et de l’empressement que vous avez mis à le faire..." écrit Delacroix à Gautier dans cette lettre datée du 4 août 1861, en réponse à sa prose élogieuse parue dans le Moniteur universel du 3 août 1861.

 

La chapelle des Saints-Anges de l’église Saint-Sulpice

La décoration de la chapelle des Saints-Anges de l’église Saint-Sulpice fut commandée à Delacroix en avril 1849 ; il choisit alors de représenter au plafond L’archange Saint-Michel terrassant le démon, sur les murs Héliodore chassé du temple et, souvent considérée par les historiens comme son testament spirituel, La lutte de Jacob avec l’ange. Ajournée par des travaux plus urgents et le mauvais état de santé de Delacroix, la décoration n’est achevée qu’en juillet 1861.

Le critique Théophile Gautier

Inquiet de la réception de son œuvre, le vieux peintre s’emploie à lancer des invitations aux officiels, amis et journalistes, notamment au critique et romancier Théophile Gautier (1811-1872). Le 3 août, celui-ci fait paraître dans le Moniteur universel un article élogieux, reflet de l’intérêt soutenu qu’il n’a cessé de porter à l’œuvre de Delacroix depuis 1832.

De Delacroix à Gautier

Et Delacroix répond, avec la finesse qu’on lui connait : "Mille, mille grâces de votre poétique et si bienveillant article, et de l’empressement que vous avez mis à le faire. Vous m’avez gâté si souvent que je finis par croire à tout ce que votre amitié écrit à mon adresse ; j’oublie trop que votre imagination ajoute à mes inventions et que votre style y met le vernis."
Le musée conserve deux autres lettres de Delacroix à Théophile Gautier ; la première datée du 22 juillet 1855 fait suite à l’article toujours élogieux de Gautier publié dans le Moniteur universel à propos des tableaux présentés à l’Exposition universelle La seconde a été écrite en juillet 1861 et précède l’article sur la chapelle des Saints-Anges.

Bibliographie sélective

Théophile Gautier, Critique d’Art - Extraits des Salons (1833 - 1872), Séguier, 1994, pp.160-184.

Charles Baudelaire, Théophile Gautier, Correspondances esthétiques sur Delacroix, Olbia, 1998

Stéphane Guégan, Théophile Gautier, Paris, Gallimard, 2011, p.492

Revenir en haut de page
Musée du Louvre
Crédits | Contacts | Société des amis | Réseaux sociaux | Correspondance de Delacroix | Boutique