Musée National Eugène Delacroix
Accueil > Les activités > Répertoire biographique : Henriette de Verninac (1780-1827)

Henriette de Verninac (1780-1827)

Jacques-Louis David, Portrait de Madame Raymond de Verninac, Paris, musée du (...)
Jacques-Louis David, Portrait de Madame Raymond de Verninac, Paris, musée du Louvre

© RMN / J. Schormans

Soeur aînée de Delacroix, Henriette épouse, en 1798, Raymond de Verninac-Saint-Maur (1762-1822) qui vient d’être successivement ambassadeur de Suède puis à Constantinople. Après leur mariage, lorsque Raymond est nommé préfet du Rhône, le couple s’installe à Lyon.

De cette époque datent le portrait d’Henriette en Diane chasseresse préparant ses traits, sculpté par Chinard, et surtout celui peint par Jacques-Louis David que Delacroix conserva jusqu’à sa mort par-devers lui (tous deux sont au musée du Louvre). A la mort de sa mère, Delacroix loge chez sa soeur et son beau-frère. La profonde tendresse qu’il éprouve pour leur fils, Charles, son cadet de cinq ans, n’améliore guère pourtant des relations devenues difficiles par de sombres histoires d’argent liées en partie à la mauvaise gestion du domaine familial de la Boixe. A la mort d’Henriette, Delacroix prend néanmoins en charge son neveu.

Lorsque celui-ci, devenu diplomate, sera emporté par la fièvre jaune au retour d’une mission à Vera Cruz (1832), Delacroix en éprouvera un profond chagrin. Le masque funéraire de Charles de Verninac est conservé au musée Delacroix.

Revenir en haut de page
Facebook Musée National Eugène Delacroix Instagram Musée National Eugène Delacroix Musée du Louvre
Crédits | Contacts | Société des amis | Réseaux sociaux | Correspondance de Delacroix | Boutique