Musée National Eugène Delacroix
Accueil > Les activités > Nouvelles acquisitions : Eugène DELACROIX Victoria

Eugène DELACROIX
Victoria

Eugène Delacroix
Eugène Delacroix

Victoria
© 2012 Musée du Louvre / Harry Bréjat

Eugène DELACROIX
Charenton Saint-Maurice, 1798 - Paris, 1863
Victoria
Manuscrit autographe
45 pages cousues in 12° dans un étui
H ; 0,175 m x L. 0,227 m
1815-1817
Don Monsieur et Madame Pierre Guénant (MD 2012-8)

Delacroix s’essaye tôt à une production littéraire de romans historiques à la mode, comme Alfred, Les dangers de la cour ou cette pièce de théâtre, Victoria, tous les trois rédigés d’une petite écriture serrée et alerte dans les années 1815-1817, objet du don généreux de Monsieur et Madame Guénant.
Dans Victoria, pièce de théâtre aux rebondissements romanesques, le cruel comte Aristo veut épouser sa pupille Victoria, une riche orpheline amoureuse du jeune Elfredi. Pour parvenir à ses fins, il tente de tuer son rival par le fer et le poison mais la morale est sauve, il est finalement victime de ses propres armes.
Delacroix, jeune, hésite entre une carrière d’homme de lettres ou de peintre. « Que je voudrais être poète. Mais au moins, produis avec la peinture », s’exhorte-t-il dans son Journal le 11 mai 1824. Fervent épistolier dans sa correspondance, merveilleux diariste avec son Journal, il ne manque pas de rédiger avec talent sa vie durant, d’une plume particulièrement expressive, fluide et délicate.

Revenir en haut de page
Musée du Louvre
Crédits | Contacts | Société des amis | Réseaux sociaux | Correspondance de Delacroix | Boutique