FERMER
Eugène Delacroix

Etude pour Héliodore chassé du Temple, cheval et cavalier

1850 - 1854
Note autographe, brouillon pour le texte au recto de l’invitation à l’inauguration de la chapelle des Saints-Anges à Saint-Sulpice
Agrandir l'image

La conception de la composition d’ensemble d’Héliodore chassé du Temple semble avoir été fixée très tôt par Delacroix. Le motif central, constitué de l’envoyé du roi syrien et des trois anges surgissant pour le punir, est présent dans plusieurs études dessinées et peintes. Cette encre des collections du Musée Delacroix, annotée à droite Encre d’H., illustre la réflexion de l’artiste sur le surgissement du cavalier dans la scène.

Inspiré par la puissance baroque de l’œuvre de Rubens, Delacroix exalte la soudaineté de l’apparition des anges et de celle du cavalier, qui, si l’on en juge par le brouillon qu’il rédigea pour le carton d’invitation à l’inauguration de la chapelle, lui tenait particulièrement à cœur : […] un cavalier mystérieux qui apparaît soudainement, deux autres envoyés célestes se précipitent également sur lui [Héliodore] et le battent de verges avec furie […].

L’étude du cheval et du cavalier confirme l’attachement du peintre à cette vivacité de représentation – ce n’est pas le moindre de ses talents que d’avoir su la conserver en passant de l’étude à l’œuvre finale, malgré les dimensions monumentales de cette dernière. Le trait agile unit dans un même élan le cavalier et sa monture, et les hachures rapidement posées renforcent encore l’impression de mouvement.

La dextérité du cavalier, la puissance de la monture, leur fougue victorieuse, évoquent d’autres œuvres de Delacroix ; le destrier de l’ange affiche la même splendeur impériale que le cheval de Trajan dans le grand tableau de Rouen ; plus proche, cet élan d’un cavalier céleste rappelle celui d’Apollon sur son char au plafond de la galerie d’Apollon au Louvre, que le peintre peignait au moment où il imaginait son Héliodore.

Bibliographie

Dominique de Font-Réaulx et Marie Monfort (dir.), Une Lutte Moderne, De Delacroix à nos jours, catalogue d’exposition (Musée Delacroix, 11 avril – 23 juillet 2018), Louvre éditions / Le Passage.