Le dernier appartement et l’atelier de l’artiste / The artist’s last apartment and studio

Eugène Delacroix (1798-1863) s’installe rue de Fürstenberg le 28 décembre 1857, abandonnant son atelier de la rue Notre-Dame-de-Lorette, trop éloigné de l’église Saint-Sulpice dont il a été chargé, dès 1847, de décorer une chapelle. Le calme du logement, sa localisation dans le quartier de son enfance, le petit jardin caché, surtout, ne laissent pas l’artiste indifférent. Dès son emménagement, il fait construire dans le jardin son atelier, dans lequel il a travaillé à la réalisation de nombre de ses chefs-d’oeuvre. Il demeure au 6, rue de Fürstenberg jusqu’à sa mort en 1863, sans héritier ni élève.

Eugène Delacroix moved to Rue de Fürstenberg on December 28, 1857, giving up his studio on Rue Notre-Dame-de-Lorette. It was too far from the Saint-Sulpice church and the chapel he had been commissioned to decorate in 1847. This quiet apartment in the area where he grew up was very special to him, especially due to the little hidden garden, where he had a studio built when he moved in. It was in this studio that he painted a great number of his masterpieces. He lived at number 6, Rue de Fürstenberg until his death in 1863, without heir nor pupil.

Un musée en hommage au maître / An homage to delacroix

Le musée national Eugène-Delacroix ouvre ses portes en 1932, à l’initiative d’artistes, de collectionneurs et de conservateurs réunis autour du peintre Maurice Denis. Émus, près de soixante-dix ans après la disparition de Delacroix, du risque de destruction qui menaçait son ultime lieu de création, ils décident d’en faire ensemble un musée rendant hommage au travail du maître. Aucun d’entre eux n’avait connu l’artiste. Leur motivation puisait aux sources de l’admiration profonde qu’ils portaient à l’art de Delacroix. Cette admiration était née de l’observation de ses toiles et de ses dessins mais, aussi, de la lecture attentive du Journal du peintre, publié pour la première fois en 1893.

The Musée Eugène-Delacroix opened its doors in 1932 on the initiative of artists, collectors, and curators, together with the painter Maurice Denis. Faced with the threat of the demolition of Delacroix’s last studio, 60 years after his death, they were moved to save it, creating a museum in tribute to the master painter. None of them had known the artist or were related to him ; they were motivated by a profound admiration for his art. In addition to their esteem for Delacroix’s paintings and drawings, the publication of his Journal in 1893 had granted them insight into Delacroix the artist and the man.

Un lieu où souffle la création / A place where creativity flows

La collection du musée, réunie depuis sa fondation en 1932, rassemble plus d’un millier d’oeuvres. Elle réunit des oeuvres de Delacroix – peintures, dessins, estampes, manuscrits – comme des objets qui lui ont appartenu, et des oeuvres créées par des artistes qui l’admirèrent. Lieu de mémoire mais également lieu de vie, le musée national Eugène-Delacroix prend part aux différents rendez-vous culturels nationaux et propose autour de sa programmation des ateliers familles, des conférences, des concerts et des rencontres à destination de publics variés et divers, grands et petits, familiers du musée et nouveaux visiteurs.

Since its foundation in 1932, the museum collection has continued to grow and today boasts over a thousand artworks by Delacroix—paintings, drawings, prints, writings— in addition to memorabilia and works by artists who admired
im. A place of memory but also a place full of life, the Musée National Eugène-Delacroix takes part in a variety of national cultural events and regularly schedules family workshops, lectures, concerts, and events for a wide-ranging audience of adults and children, museum regulars and new visitors alike.

Découvrez nos collections en ligne

Prolongez votre visite à l’aide de nos promenades dans Paris, sur les pas d’Eugène Delacroix

A découvrir également en vous connectant à notre application mobile :