Dans le cadre des nouvelles directives gouvernementales de lutte contre la propagation du virus Covid-19, l’exposition Un duel romantique, Le Giaour de Lord Byron par Delacroix est reportée.

En vous remerciant pour votre compréhension

Dans le cadre de l’exposition Un duel romantique, Le Giaour de Lord Byron par Delacroix, le musée national Eugène-Delacroix convie son public à la rencontre entre un grand peintre et un grand écrivain du XIXe siècle, à l’époque où l’Europe entière se passionne pour l’indépendance de la Grèce.

Tout au long de sa carrière, Eugène Delacroix puise son inspiration dans les romans et poèmes de l’écrivain britannique Lord Byron, le tableau La Mort de Sardanapale, conservé au musée du Louvre, en étant le plus célèbre exemple. Fasciné à la fois par l’Orient et par l’Angleterre, Delacroix trouve dans l’œuvre byronien des sujets à sa mesure. Leur fascination commune pour la Grèce et son histoire fait naître chez Delacroix en 1824 l’envie de représenter sur ses toiles l’un des poèmes de Lord Byron : Le Giaour, fragment d’un conte turc, publié en 1813.

Entre histoire d’amour, de trahison et de vengeance, ce poème narre le conflit entre le riche Pacha Hassan et le Giaour, un Vénitien amoureux d’une des esclaves du harem d’Hassan. Pendant plus de vingt-cinq ans, Eugène Delacroix va s’appuyer sur ce texte pour produire de nombreuses œuvres — des esquisses, des peintures, une lithographie — représentant l’univers du poète britannique, ou s’en inspirant. 

Illustrant cette passion nourrie par Delacroix pour l’univers de Lord Byron, l’exposition Un duel romantique, Le Giaour de Lord Byron par Delacroix, confronte les tableaux réalisés par le peintre autour du combat du Giaour et du Pacha. Ainsi, on peut y voir des œuvres phares de l’artiste telles que Le combat du Giaour et du Pacha (Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, Petit Palais), ou Scène de guerre entre Grecs et Turcs (Pinacothèque national, Athènes). L’exposition donne également à voir comment des artistes comme le compositeur Hector Berlioz, le peintre Ary Scheffer ou l’écrivain Alexandre Dumas, ont, à l’instar du peintre romantique, à leur tour illustré le Giaour dans tous les domaines : peinture, théâtre, musique, opéra… Au-delà de l’illustration littérale du poème, l’exposition explore dans un second temps le processus créatif de Delacroix. On y découvre la manière dont l’artiste a puisé dans les différentes thématiques qui lui sont chères - le combat, la guerre d’Indépendance grecque, les costumes et accessoires orientaux, les chevaux - pour représenter le Giaour.

Commissariat :
- Claire Bessède, directrice du musée national Eugène-Delacroix
- Grégoire Hallé, directeur du musée des Beaux-Arts de Draguignan

AUTOUR DE L’EXPOSITION :

Présentation de l’exposition

Présentation à l’auditorium du Louvre.
Par Claire Bessède, directrice du musée national Eugène-Delacroix
A venir

Visites de l’exposition

Visites-conférences :
Visite de l’exposition par les conférenciers de la RMN.
Tous les samedis à 15h30

A la découverte de l’atelier :
Les agents du musée partage avec le public leur passion pour le musée Delacroix, ses collections et ses expositions.
Les lundis, mercredis, jeudis et vendredis à 10h30 et 15h30
Les samedis à 10h30

Visite multisensorielle :
Visite de l’exposition pour le public en situation de handicap.
19/01, à 10h et 15h

Cycle de conférences

Conférence Le Giaour et le philhellénisme :
Par Hervé Mazurel, historien, maître de conférences à l’université Bourgogne-Franche-Comté.
10/12, à 12h30

Conférence Lectures françaises de Byron :
Par Sophie Basch, professeur de littérature française à la Sorbonne.
14/01, à 18h

Conférence Chevauchées romantiques :
Par Sarah Hassid, historienne de l’art.
11/02, à 18h

Concerts

Concert dans le cadre du festival Vision d’Exil :
Concert autour du poème de Lord Byron, par le multiinstrumentiste kurde Rusan Filiztek et le slameur congolais Cheriff Bakala.
17/12, à 18h

Byron en musique - Amour et regrets :
Le baryton Philippe Cantor, le ténor Jérôme Billy et le pianiste Daniel Propper réunissent leurs talents pour donner une illustration musicale de l’exposition, en partenariat avec la Société française des études byroniennes..
date à venir

Lecture musicale du Giaour :
Interprétations a capella d’extraits de Félicien David, Isaac Nathan, Edward Elgar, Hector Berlioz par l’Ensemble Tarentule.
10/01 à 15h

Jeune public

Visites jeune public Le secret d’Eugène Delacroix :
Visites pour découvrir la vie et de l’œuvre du peintre, à travers un butai, petit théâtre japonais. .
10/01, 07/02, à 16h30

Visites familles - Visites imaginaires :
12/12, 06/02, à 16h

Autour de la littérature

Lecture bilingue :
Lecture en français et en anglais du poème du Giaour de Lord Byron, en partenariat avec la société française des études byroniennes.
08/02, à 18h

Nuit de la lecture :
Une soirée de partage littéraire autour de la thématique du combat.
24/01, à partir de 19h